Project Description

Lancée en 2015, Maskbook est la première action artistique et citoyenne sur les liens pollution de l’air et réchauffement climatique.

A la fois œuvre d’art internationale et collective et action de mobilisation, Maskbook utilise le masque comme symbole de solutions et renverse l’image potentiellement anxiogène du masque. Chacun est invité à créer un masque de manière créative et écologique, ou encore de façon digitale. Maskbook mobilise cinq moyens d’actions :

MASKBOOK EN QUELQUES CHIFFRES

Glissez votre souris
CHIFFRES CLÉS :

• Plus de 2 500 portraits masqués sur maskbook.org
• 60 pays impliqués
• Près de 70 ateliers de création de masques (Inde, Chine, Equateur, Corée du Sud, Maroc, Kenya…) ayant rassemblés des milliers de participants
• 10 expositions
• 50 personnalités du développement durable masquées (Nicolas Hulot, Valérie Masson-Delmotte…) et de la création (Tadao Ando, Yann Toma, Lucy Orta, Sakina M’Sa, Wen Fang, Alexis Tricoire…)

Maskbook est né lors du premier Conclave d’Art of Change 21 en 2014, qui a réuni artistes, entrepreneurs sociaux et jeunes éco-innovant du monde entier. L’artiste et photographe chinoise Wen Fang présente lors de cet événement est à l’origine du nom : En Chine, comme nous portons tous des masques anti-pollution, Facebook devrait s’appeler Maskbook.

Maskbook a pour partenaires principaux l’ONU Environnement et la Fondation Schneider Electric.

Plus d’informations sur Maskbook

Découvrez le site Maskbook