Du 19 septembre au 31 octobre 2019, le Swiss Institute de New York, en partenariat avec le Lower Manhattan Cultural Council, présente la première exposition personnelle en institution de l’artiste lui aussi new-yorkais Michael Wang. L’exposition « Extinct in New York » s’inscrit dans la continuité de son projet intitulé « Extinct the Wild », dévoilé au public en 2017 à la Fondation Prada à Milan. L’installation de l’artiste fait état d’une faune et d’une flore qui, si elles n’existent plus à l’état sauvage, voient aujourd’hui leur sort dépendre entièrement des humains. À la manière d’un scientifique, Michael Wang orchestre un ensemble de serres dans lesquelles près de 46 plantes, lichens et algues s’y trouvent en germination. Chaque espèce est connue historiquement comme ayant fait partie du paysage naturel de la ville de New York. Pour autant, à ce jour, plus aucune plantation n’existe… L’oeuvre de Michael Wang se propose ainsi d’intervenir pour réintroduire la nature disparue, et ce grâce à l’artifice. « Extinct in New York » apparaît comme un laboratoire de réanimation écologique dont les herbiers exposés deviennent les fantômes d’un monde vivant que la ville a oublié.
© Michael Wang

Du 19 septembre au 31 octobre 2019 (LMCC’s Arts Center at Governors Island | Lower Gallery – New York).
Plus d’infos ici

Retrouvez l’ensemble des articles de la Lettre #11 — Septembre 2019