Manish Nai est l’un des représentants majeurs de l’art contemporain indien. Cet adepte de l’upcycling s’attaque autant aux vêtements usagés, qu’aux journaux et autres produits issus de la consommation courante dans les grandes métropoles indiennes, reflètant ainsi leur histoire sociale, démographique, environnementale et économique. Présentés à la galerie Kavi Gupta de Chicago, ses nouveaux travaux conservent le minimalisme propre à l’artiste et témoignent d’une réflexion de plus en plus aboutie sur le temps et les évolutions de la matière et de l’objet. Compressés en un bloc unique, les papiers et livres réemployés par l’artiste deviennent comme des roches au contenu insaisissable. De quoi repenser nos villes et notre paysage architectural à travers le prisme des objets que l’on consomme – et dont on se débarrasse.

Du 14 septembre au 14 décembre 2019 à la Kavi Gupta Gallery de Chicago.
Plus d’infos ici

Retrouvez l’ensemble des articles de la Lettre #11 — Septembre 2019