Au Musée des Beaux-Arts de Taipei, l’exposition « No country for canine » de Wu Chuan-Lun est entièrement consacrée au Berger Allemand, une race de chien doublement présente dans l’histoire taïwanaise et allemande, les deux points d’ancrage géographiques de l’artiste. Le Berger Allemand, introduit à Taiwan par les colons Japonais, fut longtemps un attribut de l’élite du pays. Porcelaine, photographie, dessin, sont utilisés par l’artiste pour explorer cet animal devenu à la fois un emblème du nationalisme et de l’autorité, et une figure populaire reproduite en série (tirelires, figurines, etc.). Le berger allemand témoigne l’histoire des rapports de domination des humains sur les animaux, aujourd’hui repensée à l’ère de l’écologie.
Oeuvre : Slacks Special, NO IRONING CHINA, NO IRONING ROC © Wu Chuan Lun

Jusqu’au 3 novembre 2019 — Taipei Fine Arts Museum, Taïwan

Plus d’infos ici

Retrouvez l’ensemble des articles de la Lettre #12 — Octobre 2019